Sortir de (chez) soi

Partager ma passion des voyages à travers mes photographies et aquarelles.

Voyage au Pérou

Publié dans voyages

Douce France…

 

 Quelle chance, et quel bonheur nous avons de vivre en ce beau pays…

Mais devant le merveilleux spectacle de la nature, ne vous vient-il pas le désir d’en voir plus ? de connaître d’autres gens, d’autres peuples, d’autres civilisations ?

Le monde est vaste et nous tend les bras !

Pas le temps ? pas les moyens ?

 

 

 

 

 

 

Alors, venez avec moi…

partons ensemble à l’aventure,

car toute découverte n’est-elle pas une aventure ?

 

 

 

 

 

 

Embarquement immédiat !

Découverte de la ville

Samedi 15 juin 2007.

Après un déjeuner copieux nous commençons la visite de Lima par le quatier moderne de Miraflores, la place d'Armes délimitée par les Palais Présidentiel et de la Municipalité. Aujourd'hui Lima est une gigantesque métropole, elle est formée de plusieurs villes qui se sont étendues au point de ne plus faire qu'une seule agglomération.

Lima est une ville facinante, chaque quartier a sa physionomie, son charme, ses attraits (San Isidro, Monterico : quartiers résidentiels. Le quartier des affaires : Miraflores, le quartier des artistes Barranco, le port Callao). Ville pleine de contrastes.

L'après midi nous partons en car à destination de Paracas par la Panaméricaine qui longe les côtes péruviennes à travers des paysages désertiques et sauvages.

Belle oasis

Dimanche 17 juin 07

Paracas est une oasis en bord de mer avec une plage de sable dans une magnifique baie ensoleillée et une forte concentration d'oiseaux marins, une faune d'une grande variété. C'est au flanc des collines sablonneuses de la presqu'île, uniquement visible de la mer, qu'est tracé un gigantesque signe connu sous le nom de candelario "le chandelier des Andes" haut de 146 m sur 60 m de large et d'une profondeur d'un mètre environ.

Nous continuons vers les îles Ballestas, site naturel où l'on découvre lions de mer, pélicans, pingouins, albatros. Ce site se visite le matin seulement car vers midi se lève un puissant vent, "le parac", qui creuse les vagues.

L'après-midi, à Ica, visite d'une distillerie de pisco, boisson nationale et ô combien euphorisante, avec dégustation et repas.

Traversée du désert

Lundi 18 juin 07

Départ de bonne heure pour Arequipa, en passant auparavant chez le potier Tobi. Homme plein de talent et surtout beaucoup d'humour. En souvenir de notre visite, il réalisera un petit dessin sur mon carnet de voyage.

 

C'est la traversée du désert sur plus de 400 km d'une route avec pour tout décor les immensités arides du sud péruvien.

Quelques villages, quelques petits ports de pêche à l'embouchure de profonds rios asséchés. Nous arrivons à 20 heures à Arequipa.

 

Aréquipa

Mardi 19 juin

 Aréquipa se situe entre mer et montagne. Son environnement est le désert, la ville est une oasis, mais la mer est loin, à 130 km. Elle se situe à 2400 mètres d'altitude, au pied d'une chaîne de volcans qui culminent autour de 6000 mètres. C'est la plus coloniale des villes péruviennes. Elle est contruite en sillar, une pierre volcanique poreuse, légère, de couleur blanche, ce qui lui vaut le surnom de ville blanche. La place d'Armes est le coeur de la cité, plantée de palmiers et de jacarandas.

 

J'y vais, à Chivay !!!

Mercredi 20 juin

Chivay, premier village que l'on visite dans le Cañon del Colca, est perché à 3700 mètres d'altitude. Capitale de la province de Caylloma.

Sur notre route, nous rencontrons des lamas, des alpagas,des vigognes.

Jeudi 21 juin

Dans un cirque de montagnes face au lac, la ville de Puno s'étage sur les collines. Maisons d'adobe ou de ciment aux façades écaillées, toits de tôle ondulée, rues de terre battue. C'est la porte d'accée au lac Titicaca.

 

(double-clic sur le bouton vert pour la musique)

Le Titicaca est considéré comme le berceau de la civilisation inca.

En fait c'est une tribu indienne qui serait montée de la forêt amazonnienne pour s'en aller fonder Cuzco vers le 12ème ou 13ème siècle. Le lac est alimenté par les cours d'eau descendant de la cordillère, malheureusement cette eau  ne reste pas pure, elle est actuellement contaminée par des lentilles d'eau. Les Indiens se servent des roseaux du lac pour construire leur maison, leur bateau. Il y a même une école pour les enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d'un repas typique péruvien nous avons droit à un concert

tout à fait couleur locale. Les costumes sont flamboyants.

 

 

 

 

Sur la route qui nous mène à Cuzco, petit arrêt à Andahuaylillas avec ses maisons coloniales.

                           

 

 

 

 

 

 

Vendredi 22 juin

Cuzco nous plonge au coeur des Andes, au coeur du monde indien. Elle fut la capitale des Incas jusquà la conquête espagnole. Nous contemplons les joyaux de l'architecture, le coeur de la ville, le tracé des rues qui est resté tel qu'à l'époque.

L'art colonial avec les gracieux balcons de bois de la place d'Arme :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite de l'église de la Compaña de Jésus, un autre exemple de la domination des Espagnols sur le peuple inca. Elle fut édifiée dès 1570 pour être achevée vers 1670, à l'emplacement où se dressait jadis le palais de l'Inca Huayna Capac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre des festivités, la fête des écoles et ses nombreux groupes de danse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Samadi 23 juin

Le Machu Picchu se visite, il ne se raconte pas. Mais on peut tout de même en dire deux mots.

Machu Picchu signifie en quechua, le vieux pic. Son contour évoque la silhouette d'un condor en vol. Le site a été découvert en 1911 par le Nord Américain Hiram Bingham.

 

 

 La population disposait de spectaculaires terrasses pour ses cultures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 24 juin

Fête de l'Inti Raymi (fête du Soleil). L'Inca implore la venue du soleil. Ses incantations sont suivies de danses traditionnelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons Cuzco par avion le lundi 25, pour Trujillo, dans le nord du Pérou.

Mardi 26 juin, nous visitions la ville de Trujillo avec sa place d'Arme aux façades peintes de couleurs vives, blanc, ocre, jaune. La grâce du fer forgé qui orne les fenêtres est remarquable.

 

Nous déjeunons à Huanchaco, petit port de pêche où l'on peut voir les caballitos de totora, embarcations de pêcheurs faites de deux faisceaux de roseaux liés en botte. Elles ont l'étrave relevée, et les pêcheurs les montent à la façon d'un cheval.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'après-midi, visite des ruines d'abode de l'ancienne capitale de la nation chimu. Chan Chan est une agglomération de dix palais juxtaposés, ce qui en fait la plus grande ville d'adobe du monde.

 

 

 

 

Mercredi 27, départ pour le site de El Brujo (les Sorciers) pyramide du 1er siècle, mais dont la construction dura 7 siècles. Visite de la partie cérémonielle où des morceaux de linceul sont visibles à même le sol.

L'après-midi, visite du site de Sipan, à une trentaine de kilomètres au sud de Chiclayo. Site archéologique découvert en 1987, c'est le plus important des Amériques.

Dans la première tombe, on découvre intacte le Seigneur de Sipan. Il reposait dans un somptueux apparat, son visage était recouvert d'un masque métallique fait d'un alliage d'or et de cuivre finement travaillé.

 

Aux pieds du Seigneur repose un soldat amputé d'un pied. A sa gauche, (tête vers le bas de l'image) se trouve le serviteur avec un chien entre les jambes. A sa droite, un religieux.

 Jeudi 28 juin, visite du site de Tucume, dans la vallée des pyramides (il en reste 13 sur 26). La plus grande d'entre elles est connue sous le nom de Huaca Larga.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Hélas ! notre voyage au Pérou se termine.

 

 

Voyez ! nous devons maintenant "pédaler" pour rentrer

en France ! mais le voulons-nous vraiment ?

 

 

 

 

 

 

 
Lien permanent
Publié à 01:08, le 1/06/2008, Lac Titicaca
Mots clefs : condorMachu Picchulamaandes


Qui suis-je ?

Où suis-je actuellement ?



Mes amis